CAP

  • Cactus
  • Amateurs
  • Provence
  • L'amicale provençale des amateurs de cactus et autres succulentes

    - Succulentes non xérophytes -

    On trouve des plantes succulentes dans certaines zones maritimes partiellement inondées ou soumises aux embruns salins, et dont les sols se caractérisent par une forte teneur en sel. La succulence est alors utilisée pour compenser l'excès de salinité et non pour assurer une réserve : cette forme de succulence est dite 'halophyte'.

    Salicornia europaea
    Salicornia europaea, Amaranthaceae, en Camargue
    (crédit photo au survol de l'image).
    Exemple de succulente halophyte :
    la Salicorne d'Europe

    Salicornia europaea, petite herbacée annuelle buissonnante de la famille des Amaranthaceae, ou des Chenopodiaceae selon la classification phylogénétique, est un bel exemple de cette forme de succulence halophyte. On la trouve un peu partout en Europe, mais également sur d'autres continents.

    ◈ Pour diminuer son taux de salinité interne cette plante stocke l'eau dans ses branches les plus âgées qui contiennent également le plus de sel, et qui se détacheront avant le printemps.

    ◈ Ses tiges succulentes, qui virent au rouge flamboyant en fin d'été, sont articulées et pourvues de feuilles très réduites au niveau des noeuds entre les segments. De petites fleurs jaune pâle se développent abondamment à la naissance de ces feuilles. Ces tiges sont comestibles lorsqu'elles sont jeunes et encore vertes.

    Salicornia europaea
    Tiges et petites feuilles succulentes de Salicornia europaea en début de croissance.
    (crédit photo au survol de l'image).
    Salicornia europaea
    Tiges succulentes de Salicornia europaea en fin d'été, déjà en partie lignifiées.
    (crédit photo au survol de l'image).

    Les 'Sansouires' et 'Enganes', prairies de Salicornes dont se régalent chevaux et taureaux, sont un des paysages types de notre Camargue Provençale.


    Aloe dorotheae - Jardin exotique de Monaco

    Retour à la page d'accueil